Blockchain

La Blockchain va exploser le marché financier

Dans la décennie à venir, la finance serait le premier marché de la Blockchain. D’après des sources bien informées, le secteur financier devrait exploser après l’intégration de ces nouvelles technologies. Les acteurs du secteur financier seront aussi en mesure de générer des gains importants grâce à la suppression de certains intermédiaires qui vont être remplacé par la Blockchain. Selon Franck Peltier, les revenus générés pourraient même dépasser les 100 milliards en 2024 et 462 milliards à l’horizon de 2030. Au cours de cet article nous verrons les apports de la Blockchain pour la finance.

La Blockchain au service de la finance

La Blockchain est désormais le “buzzword” dans l’univers des nouvelles technologies. Bien qu’elle puisse être appliquée dans tous les domaines, peu de secteurs se permettent de s’en servir. Pour cause : cette technologie de stockage et de transmission reste encore très complexe à cerner.

Pourtant, on pourrait bientôt voir ses nombreuses applications dans le marché financier, notamment dans la Fintech. La cryptographie a de multiples applications dans ce secteur, car cette technologie de transmission d’information et de stockage facilite les échanges et permet aussi de les décentraliser en toute sécurité sans avoir à passer par l’intermédiaire d’un organe de contrôle. Et notamment lorsqu’il s’agit des paiements transfrontaliers, des financements du commerce international, des opérations de change, des opérations de marché, ou encore de l’assurance.

En utilisant la Blockchain au service de la finance et en passant de la phase de l’expérimentation à celle de la mise en production, le marché pourrait dépasser les 100 milliards de dollars en 2024, tandis qu’il s’estimait à 1,9 milliard de dollars en 2017, ce qui annonce une progression exponentielle au cours des prochaines années.

L’application de la blockchain dans le marché financier

Au cours des années à venir, le secteur financier mondial, y compris celui de la FinTech et de l’assurance, serait le marché le plus important en termes d’utilisation de la Blockchain. Selon Franck Peltier, les revenus générés dans ces secteurs devraient arriver à 462 milliards de dollars à l’horizon de 2030.

Par ailleurs, les blockchains peuvent également servir à économiser de l’argent aux institutions financières, grâce à l’élimination d’un grand nombre d’intermédiaires qui ont été impliqué auparavant dans la quasi-totalité des opérations financières. En remplaçant ces intermédiaires par la technologie de la Blockchain, les entreprises pourraient économiser jusqu’à 12 milliards de dollars.

La Bourse suisse SIX, par exemple, compte développer une plateforme de règlement-livraison et de trading qui fonctionne grâce aux technologies de blockchain pour les actifs numériques, dans le but de réduire sa chaîne d’opération. La société Swift, quant à elle, n’est pas en reste. Cette messagerie sécurisée qui travaille avec plus de 10.000 banques dans le monde entier, compte passer à la Blockchain aussi afin de faciliter les opérations de transferts dans le monde entier.

D’autre part, la Banque de France est même allée jusqu’à créer sa propre Blockchain de place, intitulée MADRE. Il s’agit d’un registre interbancaire décentralisé, qui a pour but de délivrer les identifiants de créanciers instantanément.

Transferts d’argent, d’actifs et de données, paiements entre particuliers, stockage en ligne sécurisé et décentralisé, le passage à la Blockchain ne donnera pas seulement naissance à une nouvelle génération de services, mais il permettra aussi d’améliorer la rapidité des opérations, en réduisant le délai des opérations. Il s’agit donc d’une véritable opportunité comme on en trouve parfois ici ou là.